Des merveilles, il y en a partout. Mais il est vrai que la nature a de quoi nous surprendre plus d’une fois. Et cette si petite planète recèle au final des milliers de merveilles et trésors qui éblouissent les yeux dès qu’on les regarde. De la plus petite à la plus majestueuse, elles ont toutes la même chose en commun. C’est la nature qui les a créées au fil des siècles, sans l’intervention de qui que ce soit

L’Amazonie, joyau de la nature

L’Amazonie, c’est la forêt tropicale la plus vaste du monde. C’est aussi elle qui abrite le fleuve le lus long du monde et une grande partie d’espèces protégées et uniques. Pour cette raison, on l’appelle le poumon de la Terre.

Elle est tellement vaste qu’elle empiète sur les territoires de presque tous les pays d’Amérique du Sud.
Cela dit, c’est un joyau en péril, car on la déforeste de plus en plus pour promouvoir la culture de bétail et de céréales.

merveille-du-monde
L’Amazonie est le poumon de la Terre

Le désert d’Atacama

Situé à plus de 4.000 mètres d’altitude, ce désert est aussi chaud qu’aride. Malgré une altitude qui avoisine celle du Mont-Blanc.

Il peut se passer plus de 50 ans sans qu’une seule goutte d’eau ne tombe du ciel. Autant dire que l’aridité y est importante ! Et on a peu de chances d’y croiser une forme de vie.

C’est dans ce désert qu’on peut apercevoir des formes animales créées par l’homme.

Le Capitan

Le Capitan, c’est la plus haute falaise que l’on puisse trouver au monde. Avec près de 700 mètres de haut, quasi personne ne la gravit. D’ailleurs, ce n’est qu’en 2018 que quelqu’un y est parvenu en montée libre, c’est-à-dire sans sécurité.

Le Capitan est une montagne qui se situe dans le parc du Yellowstone aux Etats-Unis. La réserve est protégée et on ne peut y entrer qu’en montrant patte blanche. Cela donne encore plus de charme à l’endroit et de majesté. On est en général assez seul pour contempler cette merveille que la nature n’est pas parvenue à éroder

Le Grand Canyon

En parlant d’érosion, le Grand Canyon est l’inverse. Majestueux, avec des centaines de mètres séparant chacun des deux bords et la rivière Colorado coulant au fond, l’endroit est unique au monde. Il aura fallu des millions d’années à la nature pour creuser un canyon aussi profond, qui ressemble très vaguement à ce qu’on peut voir dans les gorges du Verdon.

La descente est réglementée et tout le monde ne s’y balade pas comme il veut. Par contre, vous pouvez loger à son sommet ou le visiter en hélico. Tout est possible aux USA…

Le site est bien préservé et fait partie d’un vaste réseau de parc nationaux et de réserves naturelles et indiennes qui visent à protéger ce genre d’endroits.

Le Kilimandjaro

L’ancien volcan trône fièrement au milieu de la savane africaine. On le reconnaît à sa forme et il fait partie des plus beaux sites au monde en matière d’ascension. Son accès est très difficile et ce n’est pas du tout un lieu touristique.

Par contre, si vous avez le courage d’aller jusque là-bas, vous pourrez observer (et peut-être même fouler) les neiges éternelles qui sont à son sommet. Preuve que même en Afrique, à une certaine altitude, il fait froid.

Plitvice, en Croatie

Le parc national de Plitvice est une zone préservée de Croatie. C’est aussi le parc le plus visité. Et pour cause, il est parsemé d’innombrables cascades et de 16 lacs. L’eau y est d’un bleu surnaturel et l’eau plutôt bonne pour la baignade, même si elle n’est pas toujours autorisée.

La merveilleuse baie d’Halong

Au Vietnam, la baie d’Halong fait partie des endroits les plus beaux et les plus visités au monde. La baie s’étend sur une énorme surface et est reconnaissable à ses roches qui parsèment le littoral, telles de gigantesques statues de pierre.

De toutes formes et de toutes tailles, elles se dressent vers le ciel, comme des dents tombées d’un géant. C’est d’ailleurs une des légendes qu’on raconte à son sujet.

L’endroit est quasi inhabité, même si certaines îles sont habitées. La plupart du temps, on vient en bateau profiter de l’eau bleu et du sable fin.

merveille-de-la-nature
Uluru, la montagne sacrée, est un des symboles de l’Australie.

L’Ayers Rock

Perdu au milieu du bush australien, l’Ayers Rock se dresse majestueusement au milieu de la nature. Immanquable et symbole presque aussi fort que le kangourou, l’Ayers Rock est un de ces emblèmes de l’Australie.

Le bloc est un imposant monolithe fait d’arkose. Trop dure pour être érodée, elle a résisté au vent et se dresse aujourd’hui fièrement. Les autochtones la vénérait comme une montagne sacrée.

Lac Hillier

Ailleurs en Australie, il y a un lac rose. Et jusqu’ici, personne ne sait pourquoi.

Il se situe dans l’archipel de la Recherche, sur la côte sud. Dû à sa proximité avec la mer, ses eaux sont salines, mais ce n’est pas ce qui lui donne sa couleur.

Contrairement à d’autres lacs, ce n’est pas son fond qui détermine sa couleur. L’eau reste rose, même quand on la prend dans un verre.

Dans la région, d’autres lacs possèdent des micro organismes qui produisent un colorant et leur donne une couleur rose. Mais dans le cas du lac Hillier, les micro organismes en sont absents !