L’Inde a une gastronomie bien à part et surtout bien épicée. Rares sont d’ailleurs les Européens qui sont capables de manger un plat épicé à l’indienne comme le ferait un Indien. La cuisine qu’on retrouve chez nous est donc adaptée à nos délicats palais et nos bouches sensibles. Mais il n’en reste pas moins que la plupart des ingrédients sont identiques, juste des épices en moins grande quantité.

Le Poulet Tandoori

Le poulet tandoori est sans doute l’un des plats les plus connus d’Inde. C’est une recette ultra simple et c’est ce qui explique qu’elle s’exporte facilement. Pour le préparer, il suffit d’acheter des blancs de poulet et un sachet d’épices toutes prêtes (un mix de paprika, d’oignons, de coriandre, etc.). Le tout est grillé sur une plancha ou dans une poêle et le résultat est assez relevé.

A consommer de préférence avec du riz ou un pain Naan.

Le pain Naan

Peu connu chez nous, le pain Naan est désormais présent dans tous les magasins. Il ressemble à une crêpe ou un pain sans levain. Pour le préparer, les ingrédients sont bien spécifiques. Farine, œufs, sel, levure, huile, mais aussi un yaourt nature. C’est ce qui lui donne sa texture et son goût particulier.

Il existe des variantes fourrées au fromage, par exemple. Ou d’autres avec des céréales complètes ou des graines.

manger-indien
Le poulet et le curry sont les bases principales de la cuisine indienne

Le poulet tikka massala

Dans les autres grands plats préparés en Inde, on retrouve le poulet tikka massala. C’est du blanc de poulet qui est cuit dans une sauce. Contrairement à de nombreux plats indiens, ici, c’est très doux. La sauce est faite à partir d’épices, dont du curry, ainsi que de yaourt, ce qui lui donne son onctuosité. C’est aussi pour cela que la volaille est aussi tendre.

On le mange de préférence avec un riz parfumé, comme du basmati.

C’est aussi un plat qui connaît des variantes, en fonction des légumes disponibles.

Le riz indien

Chaque pays a sa manière de préparer le riz. Et comme en Chine, le riz peut être considéré comme un plat à part entière.

Les Indiens lui ajoutent des raisins secs, des petits pois, des noix de cajou ainsi que diverses épices : clous de girofle, cannelle, coriandre, curry, curcuma. Cela en fait une sorte de riz cantonais à l’indienne qui nourrit son homme et fait office de plat.

Le Keema matar

C’est un plat à partir d’agneau. La vache, et donc le veau, étant un animal sacré, la cuisine indienne ne possède pas de recette au bœuf… Par contre, on y retrouve souvent de l’agneau, une viande tendre et qui remplace avantageusement le poulet. Mais il faut aimer…

Le keema matar est une préparation de la viande sous forme de curry. ici, l’agneau se mange avec des petits pois, de l’oignon et des pommes de terre. Mais surtout avec une saucé épicée au curry, coriandre, etc.

Le Dahl

Derrière ce nom se cachent des lentilles jaunes. C’est typiquement indien et surtout très nourrissant. Il s’agit d’une purée de lentilles qui est ensuite épicé à l’indienne. On y ajoute des clous de girofle, du curry, du curcuma, de la coriandre, etc.

Pour fluidifier le tout, on utilise du lait de coco. Et cela peut remplacer un féculent.

Les bibinca, à manger en dessert

Pour terminer un repas, rien ne vaut un dessert. le bibinca en est un, et il est particulièrement sucré. Pour les amateurs de gastronomie, il rappellera les gâteaux marocains et les pâtisseries turques.

Ils sont préparés avec du sucre, des amandes, de la farine, des jaunes d’œufs et de la noix de coco. Evidemment, pour les aimer, il faut aimer le goût des amandes, mais en général on s’adapte très bien à cette petite mignardise.