Le principal point commun entre le thermalisme et la thalassothérapie, c’est l’utilisation des bienfaits de l’eau (dont celle de Ouistreham 🙂 ), en effet toutes deux sont des méthodes d’hydrothérapie qui permettent de soigner ou soulager certaines pathologies. Elles apportent aussi beaucoup de bien-être et de détente. Si ces deux méthodes d’hydrothérapie ont de nombreux points communs, de nombreuse différences les distinguent également.

La nature des eaux est leur principale différence

La thalassothérapie vient de la contraction de deux mots grec « thalassa », mer, et « thérapie », soin. On utilise donc de l’eau de mer riche en chlorure de sodium, oligo-éléments naturels et ions marins pour soigner. Les bains bouillonnants et les hydromassages sont réalisés avec de l’eau de mer. On utilise également des produits marins comme les algues ou les boues marines, mélange de vases marines et d’eau de mer, pour réaliser certains soins du corps.

Le thermalisme va plutôt utiliser des eaux de source, des eaux minérales chaudes toujours dans le but de soigner. Lors des soins externes du corps, on recherche l’apaisement des douleurs par des bains d’eau thermale. On peut également chercher à agir à l’intérieur du corps en proposant une cure d’eau thermale.

Massage du dos

La cure thermale

L’utilisation des eaux thermales pour soigner est connue depuis l’antiquité. Et aujourd’hui encore, de nombreuses pathologies sont soignées ainsi que ce soit dans le domaine de la dermatologie, rhumatologie, gynécologie, affection des voies respiratoires et d’autres encore. La Sécurité Sociale a défini douze grands domaines pathologiques pour lesquels le thermalisme est bénéfique. Tout le monde s’accorde aussi pour leur reconnaître des bénéfices durables.

Une cure thermale conventionnée est très encadrée au niveau médical. Elle doit être prescrite par un médecin pour pouvoir être prise en charge par la Sécurité Sociale. Puis toutes les cures débutent par une visite chez le médecin thermal qui prescrit les soins qui seront dispensés tout au long du séjour.

Pour qu’une cure thermale soit efficace, il faut qu’elle dure au moins 18 jours à renouveler pendant 3 ans pour en renforcer l’efficacité.

On peut quand même choisir de faire une cure libre. Elle est alors préventive et orientée vers le bien-être. C’est une cure de courte durée, non prise en charge par la Sécurité Sociale, elle ne nécessite donc pas de prescription médicale.

Au contraire d’une thalasso dont le centre est forcément situé en bord de mer, le centre thermal se choisit non pas en fonction de sa localisation, mais de la pathologie à soigner. Les eaux thermales n’ont pas toutes les mêmes vertus cela dépend de leur composition. On trouve 3 grandes familles :

  • les eaux riches en soufre surtout utilisées pour les soins dermatologiques et pour les voies respiratoires.
  • les eaux chargées en chlorure de sodium favorisent la croissance des enfants.
  • les eaux riches en bicarbonate utilisées pour la dermatologie ou les affections gastro-intestinales.

Le thermalisme utilise donc non seulement les bienfaits des eaux thermales chaudes et naturellement riches en minéraux mais aussi du gaz thermal ou des boues thermales pour réaliser :

  • des soins externes comme des bains, des douches, l’utilisation de jets d’eau.
  • des soins internes avec des inhalations, des gargarismes.
  • des cures de boisson d’eau thermale.

Thalasso

La Thalasso

La thalassothérapie n’est plus remboursée par la sécurité sociale, car elle est plutôt considérée comme une pratique de bien-être et de relaxation. Même si on ne peut nier ses bienfaits sur le stress par exemple.

Lors d’une thalassothérapie l’organisme est mis en contact avec une quantité importante de sels minéraux comme le potassium, le sodium et d’oligo-éléments, le fer, le zinc, le cuivre présents naturellement dans l’eau de mer. On utilise de l’eau de mer chauffée, mais jamais au-delà de 33°C. À cette température les muscles se détendent et les pores de la peau s’ouvrent pour permettre aux principes actifs présents dans l’eau de mer de pénétrer dans l’organisme et ainsi le régénérer.

Pour augmenter l’efficacité d’une thalassothérapie, il faut en plus des soins à l’eau de mer se détendre, dormir, mais aussi avoir des activités physiques douces comme la natation, l’aquagym, la randonnée pédestre ou le yoga.

Les soins proposés lors d’une thalassothérapie sont :

  • de la balnéothérapie
  • des hydromassages
  • de l’algothérapie
  • des enveloppements à base de boue marine
  • des massages thérapeutiques ou relaxants shiatsu, suédois…
  • de la pressothérapie

En plus de tout cela, vous tirez également profit de environnement puisque l’air marin et les paysages de bord de mer participent à la relaxation.

Une cure de thalasso se fait sur une courte durée, 6 jours permettent d’obtenir une efficacité maximale avec 3 soins par jour au minimum. Si on envisage simplement une thalassothérapie d’agrément, un week-end peut suffire.

La thalassothérapie est plutôt faite pour des adultes et on trouve des cures ciblées pour les femmes enceintes, les personnes âgées…