Aller dans le département des Hautes-Alpes, c’est découvrir un département atypique. Changeant totalement de paysage d’été en hiver, ces terres sont un véritable paradis pour les amoureux de la flore et des activités sportives (randonnée, sports outdoor etc.). Parallèlement, les Hautes-Alpes intègrent également une multitude de villages sauvages, naturels et de caractère. Les vallées offrent quant à elles des charmes uniques et un magnifique patrimoine historique. Les montagnes alpines vous attendent. Si votre souhait est de faire du tourisme en France, n’hésitez pas à visiter les Hautes-Alpes !

Pourquoi visiter les Hautes-Alpes ?

Ce département a été façonné sur un territoire de la vieille province du Dauphiné. C’est un des plus hauts du pays. La préfecture des lieux se nomme Gap. Une multitude d’activités sont possibles dans ce département. Peu industrialisée, les Hautes-Alpes est une terre sauvage où la montagne domine. Ainsi, outre les magnifiques paysages, il est possible de profiter des stations de ski hivernales telles que Serre Chevalier, Puy-Saint-Vincent, Vars-Risoul, Orcières ou encore Montgenèvre. Que cela soit pour la saison hivernale ou estivale, ce département rural a beaucoup de choses à offrir.

Quel est le plus beau coin des Hautes-Alpes ?

Le sublime massif des Écrins, la vallée de la Vallouise et le Queyras : voici trois lieux protégés via leur statut de parc national. Alpinistes et randonneurs vous attendent dans ces coins réputés du département des Hautes-Alpes. Les lacs de Lauvitel et de l’Auzon sont de réels havres de paix alors que celui de Serre-Ponçon offre une multitude d’activités nautiques. Quand on aime le patrimoine, les cités médiévales de Mont-Dauphin ou Briançon ou encore la cathédrale d’Embrun sont des lieux à ne surtout pas manquer.

Les Écrins est une destination phare, située dans le département des Hautes-Alpes. Il est impossible de louper le Parc national des Écrins, grand massif montagneux pointant à plus de trois mille mètres.

Les 10 meilleurs endroits à visiter dans les Hautes-Alpes

Ce département est un des plus magiques du pays. Montagne, air frais, paysages et flore préservée vous y attendent. Dans les Hautes-Alpes, la découverte d’une multitude de bijoux naturels tels que la barre des Écrins, le lac de Serre-Ponçon et la Clarée sont des moments magiques. Découvrez plusieurs endroits à absolument découvrir dans les Hautes-Alpes.

1. Lac de Serre Ponçon

Ce lieu est tout simplement le plus grand lac artificiel du pays et également l’un des plus grands barrages du continent européen avec une superficie de plus de 2800 hectares.

Présent à cheval entre les départements des Hautes-Alpes et des Alpes de Hautes-Provence, ce sont les puissantes rivières torrentielles des Durance et l’Ubaye qui servent d’alimentation à ce lac présent dans les Alpes du sud. La spécificité climatique de la vallée de Serre Ponçon demeure dans un ensoleillement optimal qui va la plupart du temps jusqu’à 300 jours annuellement. Nous vous recommandons de profiter sans attendre de cette sublime destination exotique !

De nos jours, le lac est un élément phare du département. Serre-Ponçon est devenu un point fort principal des Alpes du Sud. Retenue d’eau majeure du pays, il est le lieu de référence par rapport à la gestion multi-usage de l’eau : conception d’énergie, « château d’eau » de la région de la Provence avec 200 millions de m3 spécifiques à l’agriculture, alimentation en eau potable, terre d’activités nautiques et touristiques ainsi que gestion optimale du territoire et des crues.

2. Demoiselles Coiffées

Ce lieu dissimule des phénomènes naturels pour le moins atypiques. Cet endroit est également nommé « Cheminées de fées ». Avec ces différents belvédères d’observation, vous pourrez profiter de points de vue exceptionnels.

Ces conceptions géologiques sont engendrées par l’érosion pluviale et torrentielle. Ces dernières peuvent s’identifier via leur forme de hautes colonnes avec une coiffe rocheuse. Deux villages de la Vallée de la Durance vous offrent la possibilité de les voir extrêmement près, cela étant possible avec une balade ou avec votre véhicule.

Un chemin fait de 92 marches ombragées donne la possibilité de grimper jusqu’à une plate-forme munie de tables d’informations/panneaux explicatifs. Nommées également Cheminées de Fées, ces bloc rocheux perchés sont des éléments phares de la route Savines/Le Sauze.

3. Gorges de la Méouge

Dans le Parc naturel régional des Baronnies provençales, plus exactement à cinq petits kilomètres au sud-ouest de la petite ville de Laragne. Le lieu permet de relier la Drôme provençale aux Hautes-Alpes via une route présente sur près de dix kilomètres entre les villages de Barret sur Méouge et Châteauneuf de Chabre, tout au long de la rivière de la Méouge.

Ce cours d’eau à l’eau turquoise conçoit des tourbillons, des trois d’eau ainsi que des plages composées de galets polis. Présent dans des gorges profondes et vertes, où la chaleur et la lumière dominent, ces gorges sont également connues pour ses ballades et ses baignades. Faisant partie de la réserve biologique, elles sont un véritable bijou du Sisteron Buëch.

Consultez les panneaux explicatifs portant sur la faune, la flore et la géologie. Le lieu est classé Natura 2000 et offre une multitude de plantes alpines, provençales, méditerranéennes, ibériques et même provenant d’Afrique du Nord. L’endroit propose une réelle richesse d’endroits naturels (rivière, falaises, tufs calcaires ou encore forêt) où demeurent des espèces uniques telles que le barbeau méridional ou le lézard ocellé.

4. Col du Galibier

Voici un col légendaire présent à 2642 mètres d’altitude. Il s’agit de l’un des plus réputés de la grande boucle. Il y a plus d’un siècle, le premier coureur de la grande boucle franchissant ce col. Le lieu sert également de frontière naturelle entre plusieurs zones naturelles : Alpes du Nord avec la vallée de la Maurienne et celles du Sud avec la vallée de Briançon. On peut dire qu’il existe trois façons de découvrir le Galibier.

Si vous êtes du genre sportif, vous prendrez votre vélo et vous tenterez de grimper jusqu’au sommet et ses 2642 mètres d’altitude. En haut, vous réalisez l’indispensable : la petite photo devant le panneau. Si vous préférez le genre « Excursion touristique » et la contemplation des paysages, effectuez une pause aux Granges du Galibier. Vous pouvez monter facilement en voiture et vous garer. Ensuite, grimpez jusqu’à la table d’orientation et contemplez le Mont-Blanc et ses alentours ! Puis, effectuez un arrêt au restaurant-bar-crêpes Plan-Lachat.

Enfin, si vous êtes plus dans un mode « Électrique », prenez un vélo électrique et parcourez le col sans fournir trop d’efforts. Ces lacets mythiques vous attendent. Vous pourrez croiser des marmottes. Au sommet, n’oubliez pas l’indispensable selfie !

5. La Meije

Que veut dire Meije ? Cela signifie tout simplement « midi » et caractérise le sud. Dans la petite commune de La Grave, cette montagne, présente au sud du village, était nommée « l’oeille de la meidjour » (traduction française : l’aiguille du midi). Ainsi, c’est le soleil situé au-dessus de la montagne à midi qui a donné son nom à la Meije (provenant du provençal Meidjo).

Si vous êtes alpiniste et que vous recherchez de nombreux itinéraires dotés de styles divers et variés. Il faut prendre en compte que la montagne est extrêmement « vivante ». Par conséquent, les itinéraires changent selon le terrain qui bouge. C’est pourquoi vous tourner vers les guides locaux est indispensable.

Il existe deux refuges qui offrent la possibilité de bénéficier d’un accès aux sommets de la Meije. Parmi les trois plus hauts de l’Oisans (région naturelle alpine), leurs noms offrent une atmosphère totalement à part : l’un présent sur son promontoire et l’autre positionné sur un éperon et qui est comparable à un nid d’aigle.

6. Cascades du Valgaudemar

Voici une vallée encaissée située entre de hauts sommets. Elle est présente au nord-ouest du département des Hautes-Alpes, plus exactement dans le Parc national des Écrins. Vous pourrez y découvrir la chapelle en Valgaudemar. Il s’agit d’un centre d’alpinisme implanté au pied du pic d’Olan. En amont de la Chapelle en Valgaudemar, vous pourrez contempler bon nombre de cascades jaillissant des versants ou provenant des extrémités des langues glaciaires (longues et étroites nappes de glace dépassant des côtes).

Ne loupez pas également la cascade de « Combefroide » située dans un chaos rocheux, et terminant sa course dans la zone la plus sauvage de la vallée. Afin de découvrir la cascade du Casset, il est nécessaire de remonter la vallée sur la gauche ainsi que la cascade du « Voile de la Mariée » située quant à elle au fond de la vallée.

7. Grand Tour des Écrins

Ce lieu est une véritable ceinture pour le parc national portant un nom identique. Randonnée, VTT, à dos de cheval … Vous serez servi ! Le GR54 offre un partage des portions avec le Grand Tour des Écrins. Facile et non destiné à de grands sportifs, le Grand Tour peut se faire en famille durant la saison estivale.

Attendez-vous à profiter de points de vue uniques sur les Alpes méridionales. Si vous ne savez pas encore quoi effectuer dans la région naturelle des Hautes-Alpes, mettez vos bottines de marche et en avant la promenade !

8. Petit Himalaya et refuge du Gioberney

Tout au fond du Valgaudemar, dans la zone surnommée la petite Himalaya, se situe un magnifique cirque de haute montagne. Cet endroit est un véritable paradis pour les randonneurs. C’est le départ afin de vous rendre dans les hauts sommets du Sirac ou des Rouies. Nous vous conseillons également d’aller faire un tour au lac du Lauzon.

En plein centre du parc national des Ecrins, ne loupez pas le refuge du Gioberney qui est le camp de base parfait du Valgaudemar. Vous pourrez profiter d’un panorama unique sur les paysages environnants.

9 La Clarée

C’est tout simplement une des plus belle vallée du Briançonnais. Sauvegardés des équipements mécaniques, ses versants offrent une expérience alpine à part. Si vous aimez le patrimoine, cet endroit vous satisfera forcément. Hameaux charmants et parfaitement réservés, cadrans solaires ainsi que chapelles dotées d’un charme pittoresque sont au programme.

Nous vous conseillons de débuter du magnifique village de Névache après vous avoir été dans l’église St-Marcellin. Ensuite, continuez avec une balade autour des lacs de Laramon et du Serpent et terminez avec le lac Vert. Une chose est sûre : les Hautes-Alpes ne vous laisseront pas de marbre. Si vous faites le choix de la montagne pour vos vacances, vous ne serez pas déçu par ce véritable paradis sauvage, lieu parfaitement préservé.

Comme vu déjà un peu plus haut, tentez le cirque du Gioberney présent dans le Valgaudemar ! Avec le chemin parcourant la totalité de vallée et arrivant jusqu’au chalet-hôtel du Gioberney, vous atterrirez à l’entrée de cet unique amphithéâtre, empreinte titanesque des anciens glaciers de vallée. Admirez la cascade du Voile de la Mariée depuis la terrasse du chalet-hôtel en profitant des succulentes spécialités locales.

10 Briançon

S’il y a bien une ville à découvrir dans les Hautes-Alpes, c’est sans contestation possible Briançon. Elle est tout simplement la plus haute ville du pays avec un point culminant à 1326 mètres de hauteur. Briançon est une ville à l’importance majeure. Dans cette dernière, vous pourrez y découvrir de magnifiques petites rues charmantes et pittoresques. Bon nombre de monuments historiques remarquables vous attendent. Parmi eux, nous pouvons parler du Fort des Salettes et de celui des Têtes, qui surplombent la ville du haut de ses 1440 mètres d’altitude.

Pensé par Vauban, sa conception commence en 1721. L’édifice fait partie des Monuments Historiques et ses éléments que sont ses façades et ses toitures sont classées. Il fait même partie du patrimoine mondial de l’Unesco.